Rechercher

Un peu d'éthique ...

L’éthique est une valeur morale fondamentale. C’est comme un garde-fou, un guide qui va nous permettre de vivre ensemble, dans le respect de chacun et du monde dans lequel on vit.

L’éthique va nécessiter un alignement entre l’être et le faire ; la parole et l’acte ; En agissant en conscience, nous nous alignons avec notre être, nous sommes en accord avec nos valeurs et le monde qui nous entoure. Notre bien être personnel devient alors intimement lié au bien être global car nous savons que nous avons un impact sur ce qui est. Nous nous relions alors à plus grand dans un esprit de co-création car le Tout est dans le tout et chaque impacte a une conséquence.

Sans éthique nous nous approchons de l’individualisme sans conscience, où l’autre sert mais n’est pas intégré. Le Tout devient séparé et est utilisé au dépend de son propre bon vouloir, de son propre égo et de ses propres blessures.

Tout devient opposition et séparation. Le fait de vouloir avoir raison prime sur l’intérêt collectif et le bien être de chacun. L’image et les techniques deviennent plus important que l’être.

Les nouvelles techniques de communications participent pleinement à assouvir ce besoin narcissique en accentuant l’urgence et l’émotionnel. Plus nous ressentons d’urgence, plus nous agissons en mode survie, plus nous sommes enclins à nous protéger et plus nous nous éloignons du collectif. L’intuition fait place à l’émotionnel et aux fluctuations des peurs et des blessures qui remontent. En voyant une personne sûre d’elle prôner des techniques révolutionnaires rapides et superficielles, cela va engendrer en nous un mécanisme d’envie et d’appartenance. Nous réagissons alors de manière automatique, en espérant acquérir sa réussite. Qui n’a pas rêvé devant les réussites spectaculaires de certaines personnalités ?

Mais qu’en est-il de l’éthique dans tout cela ? Ses personnalités sont-elles vraiment en accord avec ce qu’elles prônent ? vibrent-elles réellement dans leur quotidien les paroles qu’elles prêchent ? Quel est l’envers du décor ? Nous savons bien qu’internet et les réseaux sociaux embellissent les images et n’incarne pas la réalité. Ils montrent une image choisie à un certain moment pour se montrer et se représenter.

La notion d’éthique est universelle et incarnée. Elle se retrouve partout. Elle est en chacun de nous, à chaque décision. Elle s’allie avec la connaissance de soi qui nous permet d’agir en conscience, de connaître nos limites et de passer le relais quand il y en a besoin. La remise en cause va de pair avec un rééquilibrage de ses valeurs, de ses croyances et de ses comportements. C’est comme une ligne de conduite, un axe qui nous dirige. Plus nous sommes au clair avec qui nous sommes et plus nous pouvons allier nos valeurs personnels avec le collectif. Nous nous ouvrons alors à un nouveau champ des possibles où tout est relié : chaque domaine de compétences converge avec les autres et tout se relie dans une Unité cohérente.

Avoir une vision pus global, plus unifier de l’existence, tout en restant centré sur nos capacités va nous permettre d’éviter les écueils de l’égo. Nous ne nous laissons plus dirigé par nos besoins de pouvoir, de reconnaissance. Nous pouvons nous relier au plus grand et faire confiance au collectif. Nous nous situons dans un contexte large qui nous remet à notre place d’être humain et nous ramène a une certaine humilité.

La notion d’éthique est donc fondamentale, réelle et incarné. Elle nous relie au plus grand, tout en résonnant avec notre être. Elle oriente nos comportements vers des valeurs communes qui permettent un monde meilleur. Elle nous relie au Divin



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout